"... dans l'atelier"   -   65 x 81 cm
... dans l'atelier
 
Origine de l’idée :

Après avoir réalisé la série des nus féminins en pierre, j’ai voulu imaginer l’atelier dans lequel les sculptures auraient pu être faites. J’ai donc choisi d’en montrer une en cours de réalisation dans l’atelier du sculpteur. Pour faire un lien avec les autres œuvres, j’ai fait apparaître en arrière plan, sur les étagères, les études en plâtre d’ Emmanuelle, la vénus de Tessaro II et Isabelle (à noter aussi la main de " O main divine ").

La réalisation : le petit détail qui explique tout…

L’œuvre telle qu’elle est représentée est en fait une aberration pour un véritable sculpteur. On ne procède pas de cette façon là, à savoir laisser un côté qui n’est pas encore commencé dans le bloc de marbre, alors que de l’autre, l’œuvre est déjà terminée.
En fait deux détails justifient l’état dans lequel on la trouve au sein du tableau : le sculpteur a bien commencé à dégrossir l’œuvre, mais pour une raison inexpliquée ici, il a laissé son travail inachevé. Le détail de la toile d’araignée sur le manche du marteau montre qu’il n’a plus utilisé les outils depuis. C’est alors qu’un phénomène se passe, perceptible au niveau de l’avant-bras gauche. On y trouve un détail surréaliste qui explique tout : le marbre se fend sous la poussée de cet avant-bras. On devine alors que la statue a pris le relais du sculpteur et s’extirpe toute seule du bloc de marbre et donc, au fur et à mesure qu’elle en sort, elle se trouve instantanément dans l’état d’une œuvre achevée.
Les trois petits points du titre " … dans l’atelier " sous-entendent ce phénomène.
 
outils   bras
     
étagère   établi